Sauvons l’île de la Table Ronde, Journée festive le samedi 11 mai 2019

sauvons l'ile de la table ronde, samedi 11 mai 2019

Venez profiter d’une après-midi de partage, de découvertes et de lutte sur l’Île de la Table Ronde.

Cette journée festive sera organisée autour de balades naturalistes, d’un atelier et de conférences/prises de paroles. Un repas convivial en musique clôturera la journée, ainsi que la projection du film « Après-demain ».

Venez avec votre pique-nique à partager le soir.

 

Flyer sauvons l'ile de la table rondeTélécharger le Flyer de l’île de la Table Ronde – samedi 11 mai 2019

Pour venir

Parking de la Traille, île de la Table Ronde à Vernaison

Soyez bénévoles

Pour aider au bon déroulement de cette après-midi festive, donnez un petit coup de main à l’organisation, vous pouvez vous adresser à contact.a45@ntymail.com, un tableau vous sera envoyé.

Programme de la journée

13h30 – 17h30 : Balades naturalistes et Atelier des Géographes participatif

17h30 – 20h : Restitution de l’atelier, Prise de paroles, Conférences

20h : Repas partagé en musique, suivi d’un ciné-nature avec la projection du film « Après-Demain »

Alors alors… Qui viendra guincher comme au bon vieux temps sur l’île de la Table Ronde ?!
Saviez vous que sur la ferme aux loups au sud de l’île s’organisaient avant des bals musettes sur lesquels se réunissaient les habitants des bords du Rhône ?

Inviter vos ami·es via l’événement Facebook ou bien en partageant cet article.


Mais au fait c’est quoi l’Île de la Table Ronde ?

La plus vaste forêt alluviale d’un seul tenant du Sud-Est de la France (400 ha) est menacée par l’implantation d’une entreprise de production de plantes sur 20 ha dans l’île de la table Ronde à Solaize et Vernaison.
 
Si de l’argent public a été investit depuis 1992, dans une zone dédiée à la protection de la nature, à l’éducation à l’environnement, une zone où les Lyonnais-e-s peuvent se ressourcer en pleine nature, ce n’est pas pour que 20 ans plus tard (alors que les efforts portent leurs fruits : 4 fois plus d’oiseaux, 800 classes scolaires annuelles…), d’un revers de la main l’État décide de réorienter le développement de ce site.
 
En déménageant une entreprise de 70 salariés en lieu et place de la forêt sur 20 ha ; alors que pour le même prix, voire moins cher, ce déménagement est possible soit en zone agricole soit en plateforme industrielle, également sur les bords du Rhône.

Les arguments pour protéger ce site exceptionnel ne manquent pas (voir documentation ci-après).

PDF - 1 Mo

Nous avons interpellé depuis plus d’un an le Préfet, multiplié les messages médiatiques, recherché et proposé un plan B. Nous sommes soutenus par des associations de Protection de la Nature nationales et locales. Elles sont prêtes à faire un procès contre l’État.

Mais notre but n’est pas de gagner un procès après la déforestation ! Mais de protéger cette forêt et sa biodiversité maintenant, et pas dans 60 ans !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.