CP – Grand rassemblement contre l’autoroute A45 les 1 et 2 juillet – Le gouvernement ne doit pas signer le décret

Au moment où le gouvernement peut encore (et doit) bloquer le décret donnant concession de l’autoroute A45 à Vinci, la coordination des opposants à l’A45, mobilisée de longue date, appelle l’ensemble des citoyens, des paysans, des riverains, des habitants de la région de Lyon et Saint-Étienne (et au-delà), à venir à Saint Maurice sur Dargoire (69) les 1er et 2 juillet, sur le tracé de l’autoroute, pour faire du rassemblement contre l’A45 un immense succès populaire !

Alors que le Conseil d’État serait sur le point de donner son aval au projet de décret donnant concession de l’autoroute A45 à l’entreprise multinationale Vinci, la coordination des opposants demande expressément à Nicolas Hulot d’intervenir pour que ce décret ne soit pas signé par le gouvernement. Elle renouvelle son invitation à ce que le Ministre de la transition écologique et solidaire vienne sur le terrain pour constater de lui-même les impacts dévastateurs d’un tel projet.

Le rassemblement des 1er et 2 juillet sera l’occasion de rappeler que cette deuxième et inutile autoroute (payante), parallèle à l’autoroute existante (gratuite), qui relierait les faubourgs de Lyon (Brignais) à ceux de Saint-Étienne (La Fouillouse) ne permettra pas de résorber les difficultés de transport actuelles, bien réelles. Au contraire l’A45 aggraverait la situation aux portes de Lyon et de Saint-Étienne alors que la mise en œuvre de solutions alternatives, efficaces et moins coûteuses – et pourtant connues de tous – serait possible.

Les nombreuses initiatives et activités organisées à l’occasion de ce rassemblement (marche de Saint-Étienne à Lyon, vélorution, tractorution, happening et marché paysans, ateliers et prises de parole, concerts, etc) traduiront la diversité et la détermination des opposants à l’A45. Venus de différents horizons, les opposants à l’A45 partagent la conviction que ce projet d’autoroute, aussi inutile que coûteux, détruirait des territoires et des fermes qui alimentent les métropoles lyonnaise et stéphanoise en produits de qualité, alors qu’il n’est pas climato-compatible et qu’il contrevient à la protection de la biodiversité.

Tant qu’il restera un recours possible ou une action pour empêcher les expropriations et bloquer les (éventuels) futurs travaux, les opposants à l’A45 seront mobilisés contre une autoroute dépassée qui va à l’encontre de l’intérêt général.

La coordination des opposants à l’A45
St-Jean de Touslas le 19 juin 2017

Contacts : contact.a45 (@) ntymail.com ; @NoPasarA45 sur twitter ; via ce formulaire

1 commentaire sur “CP – Grand rassemblement contre l’autoroute A45 les 1 et 2 juillet – Le gouvernement ne doit pas signer le décret”

  1. Pourquoi la A45 ne doit pas se faire et ne se fera pas ?
    La réponse est dans le programme d’Emmanuel Macron, maintenant engagé en tant que Président :

    « Avant de lancer de nouvelles infrastructures pour parcourir plus vite de longues distances, la priorité doit être de mieux utiliser ce qui existe déjà.

    Nous donnerons la priorité à la modernisation des infrastructures existantes. Il faut poursuivre le redressement entamé dans le secteur ferroviaire (pour les voyageurs et le fret)

    Nous accélérerons la transformation digitale des routes et des trains pour accroître le débit et la fiabilité des infrastructures existantes. Cette action, combinée à la modernisation des réseaux, devra permettre de relancer le fret ferroviaire qui souffre de circulations dégradées.

    Nous ferons une loi d’orientation sur les infrastructures, incorporant les besoins de renouvellement de l’existant, dès le début du mandat, pour sélectionner les projets à réaliser et s’assurer qu’ils sont bien financés, sans que cela se fasse au détriment de l’existant.

    Accompagner les transitions :… les nouvelles formes de mobilité et la protection de la biodiversité, au titre de laquelle nous fixerons l’objectif de mettre un terme à l’artificialisation des terres. »

    C’est sans ambigüité, non ?

Laisser un commentaire